Le kératocône


Les Maladies Oculaires:
      Les défauts de correction
     La cataracte
     Le glaucome
     La DMLA
     La rétinopathie diabétique
     Urgence
     Le kératocône
     Ophtalmo-pédiatrie

Le kératocône est une maladie de la cornée qui va lentement passer d’une forme grossièrement sphérique à une forme très irrégulière et amincie d’allure conique (ectasie vers l’avant). Il s’ensuit une dégradation de la vision.

Les premiers symptômes sont :

  • Une myopie et/ou un astigmatisme anormalement évolutifs
  • Une vision mal corrigée par les lunettes
  • Des difficultés d’adaptation aux lentilles
  • Des difficultés pour la conduite nocturne
  • Une fatigue visuelle, des maux de tête

Les principaux facteurs de risque du kératocône sont :

  • Les antécédents familiaux de kératocône.
  • La présence d’un terrain allergique (atopie).
  • Le frottement régulier des yeux.
  • La présence d’une maladie générale du collagène est rarement retrouvée.

Les principaux traitements du kératocône :

  • Les lentilles de contact : en particulier les lentilles rigides qui permettent d’atténuer les irrégularités de la cornée et donc d’améliorer la vision. Il existe aussi les lentilles sclérales SPOT pour les grandes irrégularités et lorsque les lentilles rigides ne sont plus supportables.

 

  • Le cross-linking : Un produit photosensible (la Riboflavine) est déposé sur la cornée kératocônique puis une séance d’UVA (ultraviolets longs) est appliquée sur la cornée pendant plusieurs minutes. Le but du traitement est de rigidifier le collagène en créant des ponts chimiques entre les fibrilles de collagène grâce à l’action polymérisante de la photothérapie (principe du Cross Linking). L’idée est de stabiliser ou faire régresser la maladie.

 

  • Les anneaux intra-cornéens : Introduits dans l’épaisseur même de la cornée, les anneaux intra-cornéens ont pour vocation de la renforcer. Bien positionnés, ils permettent de retendre la cornée centrale. L’importance et l’irrégularité de l’astigmatisme cornéen sont ainsi diminuées.

 

  • La greffe de cornée : Il s’agit d’échanger la partie centrale de la cornée malade par la même partie de la cornée saine d’un donneur décédé. Seuls les patients dont l’acuité visuelle est insuffisante avec des lentilles de contact ou ne pouvant bénéficier d’une amélioration avec les anneaux intra-cornéens sont inscrits sur la liste d’attente pour un greffon cornéen.