Chirurgie de la cataracte

Chirurgie cataracte

Qu’est-ce que la chirurgie de la cataracte ?

Avec 700 000 interventions chaque année, l’opération cataracte est l’intervention chirurgicale la plus fréquente chez les personnes âgées.

 

En effet, la cataracte touche plus de 20 % des personnes de plus de 65 ans et un tiers des personnes de plus de 75 ans. À partir de 85 ans, deux personnes sur trois sont touchées par la cataracte. 

Cette maladie des yeux se caractérise par le développement d’opacités sur le cristallin. Le cristallin est une lentille transparente située derrière l’iris et qui permet l’accommodation de la vision. Or, l’apparition d’opacités entraîne une détérioration de la vision en empêchant les rayons lumineux de passer. Et lorsque le cristallin devient très opaque, une intervention chirurgicale est nécessaire pour le remplacer par un implant (lentille synthétique), qui peut être multifocal, monofocal ou torique). Cet implant est conservé tout au long de la vie et permet aux patients (dont les yeux sont compatibles) de ne plus porter de lunettes.

Traiter la cataracte sans chirurgie : est-ce possible ?

Certains patients se demandent comment soigner la cataracte sans chirurgie. Il faut savoir que la chirurgie est le seul traitement de la cataracte. Toutefois, au début de son évolution, la cataracte peut être corrigée par des lunettes ou des lentilles correctrices pour améliorer la vision. Par ailleurs, il n’existe à ce jour, aucun médicament efficace contre la cataracte. Cette maladie étant évolutive, l’intervention chirurgicale s’avère nécessaire, lorsqu’elle atteint un stade avancé. 

Mais alors, comment éviter l’opération de la cataracte ? Le meilleur moyen d’éviter l’opération, c’est de prévenir la maladie. Ainsi, il est conseillé d’arrêter de fumer, de réduire sa consommation d’alcool et de se protéger du soleil. En effet, ces 3 éléments sont des facteurs de risque de la cataracte.

Opération de la cataracte, dans quels cas ?

Lorsque la cataracte est à un stade suffisamment avancé pour rendre la vie quotidienne difficile, la chirurgie de la cataracte est alors indiquée. La maladie n’avance pas de la même manière selon les individus. Dans certains cas, la maladie se stabilise durant de nombreuses années avant d’évoluer, tandis que dans d’autres cas, la maladie évolue rapidement. Aussi, le médecin ophtalmologiste, en fonction du profil de chaque patient, décidera du moment de l’intervention.

Dans notre centre ophtalmologique Lyon ULTRAVISION, nos équipes de médecins et chirurgiens ophtalmologistes vous accueillent pour établir un diagnostic précis de la cataracte et vous proposent le traitement le plus adapté à votre profil et au stade d’avancement de la maladie.

Opération de la cataracte, pour quels profils ?

La chirurgie de la cataracte est généralement utilisée chez les patients âgés. L’âge moyen est de 72 ans. On parle alors de cataracte sénile. Dans ce cas, la chirurgie intervient lorsqu’il y a une perte de la vision utile. Mais en cas de gêne fonctionnelle, la chirurgie peut être réalisée plus tôt. 

Pour savoir si vous êtes éligible à ce type d’intervention dans notre centre chirurgie laser yeux de Lyon, n’hésitez pas à nous contacter, un médecin ophtalmologue répondra à toutes vos questions.

avec un ophtalmologue à Lyon

Les résultats attendus de la chirurgie de la cataracte

Grâce aux avancées technologiques, tant du point des techniques opératoires que de la qualité des implants, les résultats d’une chirurgie de la cataracte sont extrêmement précis.

L’amélioration de la vision est instantanée après une chirurgie de la cataracte. Dès le lendemain de l’intervention, lorsque les deux yeux sont opérés, le patient retrouve une vision précise et claire, de près comme de loin. Dans certains cas de cataracte après opération, les complications post-opératoires peuvent retarder les résultats, mais le suivi du patient après l’opération permet de surveiller la cicatrisation et d’assurer un résultat d’excellente qualité. Dans certains cas, lorsque le patient reçoit des implants multifocaux sur-mesure, il peut se passer de lunettes après l’intervention.

Quel type d’anesthésie pour une chirurgie de la cataracte ?

La chirurgie de la cataracte se fait généralement sous anesthésie locale (ou topique). Soit le médecin applique un collyre anesthésiant sur toute la surface de l’œil en association avec une simple sédation. Durant l’intervention (qui dure entre 15 min et 45 min), le patient est conscient et ne ressent aucune douleur.

Une consultation avec un médecin anesthésiste est nécessaire, environ 48 h avant l’opération.

Attention : le patient ne doit pas prendre d’aspirine durant les jours qui précèdent l’intervention chirurgicale. Si le patient a un traitement à base d’anticoagulants ou d’autres médicaments qui fluidifient le sang, il faut le signaler à l’anesthésiste.

Comment se déroule une chirurgie de la cataracte dans notre centre d’ophtalmologie Lyon ULTRAVISION ?

Dans notre centre chirurgie laser yeux Lyon ULTRAVISION, nos chirurgiens ophtalmologues vous accompagnent à chaque étape de l’intervention. Notre équipe médicale est parfaitement formée aux techniques de chirurgie de la cataracte et travaillent sur un plateau technique de pointe pour réaliser tous types d’interventions chirurgicales.

Consultation préopératoire

Une consultation préopératoire sera programmée quelques jours avant l’intervention. Durant cette consultation, le chirurgien ophtalmologiste mesure la vision et effectue un fond de l’œil. Il s’assure que le patient ne présente aucune contre-indication à la chirurgie de la cataracte. Enfin, le chirurgien explique au patient quel type d’implant il va lui appliquer et répond à toutes ses questions.

Hospitalisation chirurgie de la cataracte : déroulement de l’intervention

Durant l’opération, le patient est allongé et placé sous un microscope. Après l’anesthésie locale, le chirurgien place un champ opératoire (un drap stérile) sur le visage et pose un tuyau d’oxygène près du nez pour faciliter la respiration.

Ensuite, le chirurgien incise la cornée pour atteindre le sac cristallin. L’extraction du cristallin est réalisée par une sonde passant par une petite incision et peut-être assistée par laser (phaco-émulsification du cristallin). Le sac contenant le cristallin (la capsule) est laissé en place. Le cristallin est remplacé par une lentille synthétique (implant intra-oculaire) placée derrière la pupille.

Il existe différents types d’implants intra-oculaires :

Les implants monofocaux :

Utilisés pour une correction de la myopie ou hypermétropie, ils permettent la mise au point à une distance prédéterminée : de loin, intermédiaire ou de près. Une correction additionnelle est donc habituellement nécessaire avec les implants monofocaux.

Les implants multifocaux :

Ils sont utilisés pour la « correction » de la presbytie en plus de la correction de la myopie ou hypermétropie. Ils permettent de réduire ou de supprimer le port de verres correcteurs de loin comme de près.

Les implants toriques :

Ils permettent de compenser l’astigmatisme lié à la cornée c’est-à-dire ses anomalies de courbure responsables de distorsions de l’image rétinienne à toutes les distances.

L’implant monofocal torique:

Il est utilisé pour la correction de la myopie ou hypermétropie + astigmatisme.

L’Implant multifocal torique :

Il est utilisé pour la « correction » de la presbytie en plus de la correction de la myopie ou hypermétropie + astigmatisme

L’intervention dure entre 15 et 45 minutes. Généralement, le chirurgien applique un antibiotique prophylactique et/ou des gouttes ou une pommade pour réduire la pression de l’œil et faciliter la guérison. Il applique également un pansement sur l’œil qui sera retiré le lendemain de l’intervention, lors de la consultation post-opératoire.

 

Un seul œil est opéré durant cette intervention. Lorsque les deux yeux sont touchés, une seconde intervention sera programmée pour traiter le deuxième œil. 

Durée de l’hospitalisation

La plupart du temps, la chirurgie de la cataracte est réalisée en ambulatoire. Ainsi le patient peut entrer le matin et ressortir l’après-midi.

En revanche, si le patient ne peut pas être raccompagné, s’il habite loin ou s’il présente des pathologies associées, il est conseillé d’envisager une hospitalisation de courte durée (un jour ou deux). 

Lors du retour à son domicile, le patient doit se reposer et rester couché, puis reprendre une activité modérée dans les jours qui suivent l’intervention. Le soir de l’intervention, le patient pourra commencer à appliquer des collyres dans l’œil opéré. Il pourra également prendre ses traitements habituels.

Consultation post-opératoire

Le chirurgien revoit le patient le lendemain de l’opération pour s’assurer que la cicatrisation est bonne et que le patient ne présente aucune complication.

Plusieurs rendez-vous peuvent être programmés pour assurer le suivi du patient après l’opération. 

Par ailleurs, une visite un mois après l’opération sera programmée pour corriger la vision par des lunettes.

Si le patient ressent une douleur oculaire ou une baisse d’acuité importante au cours du premier mois qui suit l’opération, il doit contacter immédiatement le centre Ultravision Lyon pour revoir le chirurgien.

avec un ophtalmologue à Lyon

Quels sont les effets secondaires et complications possibles de la chirurgie de la cataracte ?

Après une chirurgie de la cataracte, le patient peut ressentir certains effets secondaires, qui disparaissent généralement au bout de quelques jours :

  • Sensation de sable dans les yeux ;
  • Étourdissements ou nausées (principalement causés par l’anesthésie) ;
  • Sécheresse oculaire ;
  • Démangeaisons ;
  • Blanc de l’œil rouge ;
  • Œil ou pourtour de l’œil gonflé ;
  • Sensibilité accrue à la lumière ;
  • Sensation de halo visuel ;
  • Vision floue.

S’agissant des risques et des complications postopératoires, on peut citer :

  • L’inflammation des yeux (principalement dans les cas de cataractes larges ou denses) ;
  • La sensibilité persistante à la lumière, pouvant être le signe d’une inflammation de l’iris (iritis) ;
  • La photopsie (le patient voit des éclairs de lumière ou des corps flottants) ;
  • L’œdème maculaire (causé par une accumulation de liquide dans la macula) ;
  • Le ptôsis (paupière tombante) ;
  • La luxation de la lentille intraoculaire ;
  • L’opacification de la capsule postérieure ;
  • Le décollement de la rétine ;
  • L’infection intraoculaire post-opératoire.

La plupart des complications post-opératoires se traitent efficacement avec des médicaments ou une intervention complémentaire.

Les autres types de chirurgie